Code de vie
Notre école | Code de vie

Code de conduite du conseil et de l’école : Cliquez ici

 

Code de vie ci-dessous.

 

1ère responsabilité : Présence et ponctualité

L’assiduité et la ponctualité sont à la base de mon succès scolaire. Mes manquements à cet effet dérangent les autres ainsi que les enseignants et les enseignantes.

Je n’arrive pas à l’école avant 9h car le personnel enseignant n’est pas prêt à me recevoir. Je dois venir à l’école et arriver à temps chaque jour de classe. Le matin, les classes débutent à 9h15 et se terminent à 15h45.

Je dois justifier mon absence au moyen d’une note ou d’un appel téléphonique de la part de mes parents.

À moins d’en avoir la permission écrite et pour des raisons justifiables, je ne peux pas quitter l’école avant la fin de la journée.

Je n’ai pas le droit de sortir de la cour pour aller faire des achats au dépanneur.

2ème responsabilité : Respect de soi

La meilleure discipline, c’est celle que je m’impose. Je sais ce qui est bien ou mal, ce qui est raisonnable ou non.

Je surveille mon langage et mes manières lorsque j’adresse la parole à une autre personne.

Je m’habille en respectant la tenue vestimentaire établie par l’école.

Je ne porte pas de camisole ou de chandail qui a des slogans inappropriés, qui communique des messages violents ou qui font la promotion d’alcool ou de cigarettes.

Je m’assure que mes chemises et mes gilets cachent ma taille, mon dos et mon nombril.

3ème responsabilité : Respect des autres

C’est mon devoir des respecter les personnes qui m’entourent et leurs biens personnels.

J’appelle les autres par leur vrai nom.

Je marche, sans bousculer et sans courir.

Je parle sans crier, sans hurler.

Je circule individuellement sans perdre de temps et sans déranger ceux qui travaillent.

Je dois être poli (e)  envers les enseignantes, les enseignants, les aides-enseignantes, la secrétaire, la directrice, le concierge, les surveillants (es), les suppléants (es), les conducteurs (trices) d’autobus et toutes personnes en situation d’autorité.

Je dois éviter de déranger mes compagnons au travail et je dois éviter les querelles et les taquineries.

Je dois laisser son tour au jeu, à chacun et à chacune et éviter de blesser les autres en les insultant ou en leur donnant des coups.

4ème responsabilité : Intimidation et taxage

L’école se droit d’être un endroit sécuritaire et accueillant, où il est possible de travailler et d’étudier sans craindre d’être victime d’intimidation ou de taxage.

Intimidation : Un comportement agressif et répétitif d’une personne envers une autre ayant une intention de porter atteinte ou de faire du mal. L’intimidation est un déséquilibre de forces, un abus de pouvoir ; un comportement physique ou verbal ; un acte intentionnel et réfléchi dont l’objectif est destiné à blesser ou à mettre l’autre mal à l’aise.

Taxage : Le taxage est une forme d’intimidation telle que décrite ci-dessus, soit verbale, physique ou autre, accompagnée d’un vol.

J’évite toute violence physique, verbale ou psychologique en tout temps.

Je dois communiquer immédiatement tout incident d’intimidation ou de taxage personnel ou à autrui à un membre du personnel.

5ème responsabilité : Respect des lieux

L’école c’est mon chez moi. Je dois en être fier/fière. On s’attend que je coopère à garder l’école propre autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Je sais que les dégâts et le vandalisme occasionnent des pertes de temps et d’argent. Ce sont mes parents qui en assument le coût.

Je respecte le matériel dont je me sers.

Je ne peux pas écrire sur les murs, faire des dégâts et faire un mauvais usage des installations sanitaires.

Je dois éviter de gaspiller le matériel que l’école me fournit (crayons, cahiers, papiers, etc.).

6ème responsabilité : Heure du dîner

À l’école, je dîne avec mon groupe.

Je parle à voix basse et je m’abstiens de faire des dégâts.

Je mange tout mon dîner avant de sortir de la salle.

S’il pleut, je m’occupe à faire des jeux et je reste dans ma salle de classe.

Je dois obéir et parler poliment aux surveillantes du midi, et attendre le signal avant de sortir dans la cour.

J’essaie toujours d’apporter une collation saine.

7ème responsabilité : Règlements particuliers

L’école ne sera pas responsable de mes objets personnels en cas de vol ou de perte.

Je parle en français en tout temps.

Je n’apporte rien à l’école qui pourrait blesser les autres (des allumettes, des pétards, des couteaux…).

Je ne dois pas lancer de sable, de cailloux, de boules de neige, etc.

L’usage des bâtons de hockey, des rondelles, des planches à roulettes, des patins en ligne est interdit sur la cour.

Je range mon téléphone cellulaire, mon baladeur, mon lecteur mp3, mon iPod, et mon appareil photo dans mon sac dès que j’arrive à l’école et je ne mets pas mes écouteurs en me rendant à l’autobus le soir.

La gomme à mâcher est interdite en tous lieux, dans la cour et dans l’école.

Le son de la cloche indique la fin de la récréation et je dois donc me hâter afin de rejoindre mon groupe.

8ème responsabilité : Tenue vestimentaire

Toute veste, blouse ou robe avec des bretelles «spaghetti» (spaghetti-straps) ne sont pas permises à l’école. La majorité du dessus de l’épaule devant être couverte, les bretelles doivent être alors d’un minimum de trois doigts de largeur.

Les shorts et les jupes doivent dépasser la longueur du bras de votre enfant.

Le port du manteau, de la casquette et des lunettes de soleil n’est pas permis dans l’école. Ces articles doivent demeurer dans le casier;

Les bijoux et le maquillage excessif, les chaînes et le perçage, sauf aux oreilles, ne sont pas acceptés;

Seules les couleurs de cheveux naturelles sont permises;

Le sac à dos n’est pas accepté en classe et doit demeurer dans le casier.

Mesures disciplinaires

Je sais déjà que la meilleure discipline, c’est la discipline personnelle. Si je n’arrive pas à faire preuve de discipline personnelle, l’école interviendra pour que ma conduite ne nuise pas à mon apprentissage ou à celui de mes camarades.

Les mesures suivantes s’appliquent si je désobéis :

1ère fois :      Je suis averti (e)  et réprimandé (e)  verbalement.

2ème fois :    Mes parents sont avertis.

3ème fois :     Je perds le privilège en question pour une durée établie selon la gravité et la fréquence
du problème(transport en autobus, dîner à l’école, sorties).

Les interventions suivantes ont pour but d’améliorer ma conduite et chacune d’elles tient compte des progrès marqués en ce domaine.

Voici une liste d’interventions possibles et réalistes :

  •  Avertissement
  • Discussion informelle
  • Appel aux parents
  • Entretien avec l’élève et l’enseignant (e)
  • Entretien avec l’élève et ses parents
  • Entretien avec l’élève et ses parents et l’enseignant (e)
  • Contrat ou plan d’intervention
  • Feuille d’accompagnement
  • Manque de participation aux activités parascolaires et/ou aux voyages
  • Retenue
  • Travail communautaire

SUSPENSION PAR LA DIRECTION EN VERTU DE L’ARTICLE 306

La direction d’école peut suspendre un élève pour une durée minimale d’une journée et pour une durée maximale de vingt (20) jours consécutifs de classe pour un acte passible d’une suspension (article 306 (4)). Les activités suivantes représentent une infraction, telle que décrite dans l’article 306 (1) de la Loi sur l’éducation:

  • menacer verbalement d’infliger des dommages corporels graves à autrui;
  • être en possession d’alcool ou de drogues illicites;
  • être en état d’ébriété;
  • dire des grossièretés à un enseignant ou à une autre personne en situation d’autorité;
  • commettre un acte de vandalisme qui cause des dommages importants aux biens scolaires de son école ou aux biens situés sur les lieux de celle-ci;
  • pratiquer l’intimidation * ;
  • se livrer à une autre activité pour laquelle la direction d’école peut suspendre un élève aux termes d’une politique du Conseil.

* Il est important de noter que l’intimidation sous toute forme, incluant la cyberintimidation, est considérée comme une activité pouvant donner lieu à une suspension.

SUSPENSION PAR LA DIRECTION EN VERTU DE L’ARTICLE 310

Si la direction a un doute raisonnable de croire que l’élève s’est livré à l’une ou l’autre des activités décrites dans la Loi sur l’éducation (article 310 (1)) alors qu’il se trouvait à l’école ou à bord d’un autobus scolaire, lors d’une activité scolaire/parascolaire ou dans une circonstance qui pourrait avoir des répercussions sur le climat scolaire, la direction doit suspendre l’élève pour 20 jours (article 310 (3)):

  • être en possession d’une arme, notamment une arme à feu.
  • se servir d’une arme pour infliger ou menacer d’infliger des dommages corporels à autrui.
  • faire subir à autrui une agression physique qui cause des dommages corporels nécessitant les soins d’un médecin.
  • commettre une agression sexuelle.
  • faire le trafic d’armes ou de drogues illicites.
  • commettre un vol qualifié.
  • donner de l’alcool à un mineur.
  • se livrer à une autre activité qui, aux termes d’une politique du Conseil, est une activité pour laquelle le directeur d’école doit suspendre un élève et donc mener une enquête, conformément à la présente partie, pour établir s’il doit recommander au Conseil de renvoyer l’élève.

© 2019 École élémentaire catholique du Sacré-Coeur.

Connexion